Alcool : les idées fausses

novembre 30th, 2013

Les idées fausses sont le résultat d’affirmations familières admises sans examen comme étant vraies et qui se colportent dans les différents groupes sociaux et d’une génération à l’autre. Quand il s’agit des drogues dites “douces” de la cigarette ou de l’alcool les plus grands propagateurs de ces idées sont précisément les intoxiqués et dépendants. De mauvaise foi souvent, ils veulent se persuader, et persuader leurs proches, que leur pratique n’est pas grave, dès qu’ils en gardent la maîtrise par une astuce  réputée comme pouvant en contrecarrer l’effet nocif .
1- L’activité sportive “évapore” l’alcool de l’organisme .Faux - En fait, c’est le foie qui élimine l’alcool du sang par l’effet de ses enzymes. Le foie agit dans un temps physiologique de 0,10 à 0,15 gr par litre femmealcoolet par heure. Toute drogue prise pour activer cette élimination, apporte en fait une charge supplémentaire à la fonction d’élimination du foie.
2- Il y a alcool et alcool. La bière est moins nocive que le cognac ou le whisky - Faux- Dans la pratique, un verre normalement servi contient la même dose d’alcool quelle que soit la boisson. Un verre de bière  fait 250 cm3 à 5% d’alcool , un verre de whisky 40cm3 à 40%, un verre de vin 125 cm3 à 12,5% … cela revient à absorber en alcool pur,  1,5 gr  avec le vin, 1,25 gr avec la bière, et  1,60 avec le whisky .
Certaines bières vendues en canette de 50 cl, sont fortement alcoolisées (8 à 12 %); soit 4 fois plus d’alcool qu’une bière classique commercialisée en canette de 25 cl.
3- L’alcool réchauffe - Faux- C’est tout le contraire. La sensation de chaleur est un effet du déplacement de la chaleur interne qui excite les terminaisons nerveuses. En fait, le corps intérieurement refroidit.
4- L’alcool donne des forces. C’est Faux. La sensation d’euphorie peut atténuer la douleur de la fatigue et de l’effort qui paraît alors plus facile. On va au-delà de ses forces, et on est très épuisé après un effort en état d’alcoolémie.
5- L’alcool protège le cœur. Faux -On a découvert qu’un verre de vin pris chaque jour peut protéger contre les maladies cardio-vasculaires; c’est pourquoi quand on s’en prend à l’alcool, c’est la consommation abusive et précoce qu’on combat. L’alcoolémie détruit le cœur et cause beaucoup de dégâts dans l’organisme.
6-Un petit verre avant de prendre la route décontracte . Faux-  C’est l’euphorie de la consommation d’alcool qui donne une inconscience des dangers et affaiblit la vigilance. La route semble moins dangereuse; on prendra plus de risques avec des réflexes diminués.
7- Un petit repos d’une heure suffit pour éliminer l’alcool qu’on a dans le sang. 
Faux-
En moyenne , il faut environ 1h pour éliminer 0,15 g d’alcool.
8-Un digestif favorise la digestion. Faux Le digestif qui vient après l’apéritif et le vin , rend moins douloureuse une digestion difficile après un repas copieux par l’effet euphorisant de l’alcool. Une digestion est facile quand le repas est léger, équilibré et sans alcool.

Les femmes : un bel espace d’exercice pour les hypocrisies de notre temps

décembre 3rd, 2010
On parle beaucoup de la place des femmes dans notre société et du rôle qu’elle peuvent jouer dans des postes de responsabilité traditionnellement dévolus aux hommes.
Ce qui est trompeur c’est de voir ici et là une femme promue à une place éminente sans qu’on soit vraiment assuré qu’elle est là  pour sa valeur, sa compétence à décider et à diriger à un poste de décision.
On va citer une femme premier ministre anglais dite “Femme de fer” et c’est une exception qui confirme la règle. On ne dirait pas d’un homme politique qu’il est un homme de fer.
Cela fait penser qu’on considère que la qualité féminine ne peut se concilier avec la capacité à diriger un pays ou un secteur important de l’économie. Pour être à ce poste, la femme doit cesser d’être “femme” tout simplement. Elle devient “de fer” et non plus de chair.
Elle est placée par les hommes pour faire ce qu’on a décidé pour elle parce que sa présence va flatter une partie de la population. Mais pour les choses sérieuses, on ne lui fait pas confiance.
Elles sont bonnes pour être un petit temps à la santé, aux affaires sociales, à la ville et parfois à la justice, mais là  pour appliquer avec leurs gants de velours ce qu’une main de fer anime souvent ouvertement.
Elles ont tous les diplômes requis parce tout au long de leur scolarité et de leur formation, elle tiennent la dragée haute aux hommes. On leur reproche de ne pas avoir assez d’ambition, de ne pas montrer assez de pugnacité à poursuivre une décision. Ce serait faire croire que les hommes ont ces qualités-là. De plus elles sont toujours sous l’obédience d’un homme qui leur fait une place dans le sérail.
La femme est-elle mariée à un homme politique important? Alors elle doit cesser toute activité politique à un poste de responsabilité, car tout ce qu’elle obtiendra par sa compétence sera disqualifié sous le soupçon d’un favoritisme, la femme étant par nature incapable d’initiative féconde dans un domaine sérieux.
Si elle est belle, alors elle aura contre elle les hommes qui ne voient en elle qu’un objet de fantasmes, et elle aura la jalousie des femmes contre elle. Si elle est là, c’est pour sa beauté, pas pour sa compétence.
 
 

Harcèlements

septembre 3rd, 2009

Le harcèlement peut exister dans toutes les administrations, dans les entreprises et dans les associations.
Si le plus souvent ce sont les femmes qui en sont victimes, le plus souvent aussi ce sont les femmes qui harcèlent un simple collègue ou un subordonné.
Il y a beaucoup d’envie, de jalousie, de luttes pour un petit pouvoir qui inspirent cette violence. Le harcéleur utilise le pouvoir que lui donne sa fonction pour “se faire  plaisir” à nuire à sa victime. Les conséquences du harcèlement quand il dure, quand la
victime  isolée, privée d’écoute et disqualifiée ne trouve pas une aide, peuvent nuire à sa santé.

On va la pousser à bout, lui faire perdre sa confiance en elle-même et l’amener à l’insuffisance ou à la faute professionnelle, à la démission et parfois au suicide. Le harcelé ne pourra pas souvent compter sur la hiérarchie sourde et soucieuse de préserver la pyramide du pouvoir. Elle ne peut pas compter sur les collègues indifférents ou qui craignent eux-mêmes pour leur emploi. Le harcéleur est démasqué souvent quand il est assuré de son impunité et trahit ouvertement sa manœuvre. Le harcèlement nuit à la paix sociale et à l’efficacité dans les entreprises et les administrations.

Il faut savoir en tout cas que la résistance au harcèlement est un combat qu’on mène souvent seul. Ne pas résister par un manquement à
sa tâche professionnelle ou par l’ironie, l’insubordination ou l’insulte. Chercher des alliés dans la médecine du travail dans les syndicats, dans le contrat de travail. La loi protège de plus en plus et offre des recours contre les abus.

Le harcèlement le plus triste est celui que subissent des femmes dans leur foyer de la part d’un mari ou d’un compagnon. Il faut de
“bonnes raisons” pour accepter cette violence conjugale, mais aucune des raisons n’est bonne pour qu’un être humain soit soumis à la violence ouverte ou sournoise des coups, de la disqualification et du mépris.

Donnez votre avis sur cet article.

Qu’un sang impur…

mai 26th, 2009

 

Qu’un sang impur..
On sait la polémique autour de ce couplet de la Marseillaise.” Qu’un sang impur abreuve nos sillons”
Certains voudraient que la Marseillaise soit réécrite avec des paroles plus douces, appelant à la paix et à la fraternité entre les peuples.
Le sang impur serait celui de ceux qui ne seraient pas blancs et français “de souche”. En somme, ces paroles de la Marseillaise seraient racistes.
On est étonné que dans un pays où il y a tant “d’intellectuels” qui nous font chaque jour la leçon d’histoire il ne s’en soit jamais trouvé un pour expliquer que les mots ont un sens et une histoire.
Sans aller évoquer l’histoire du temps et la réalité politique et militaire de l’époque de la Révolution française, restons-en au sens des mots à l’époque, et maintenant encore.
On dit aujourd’hui:
- Un homme de coeur: pour dire un homme généreux et fraternel.
- Avoir du coeur à l’ouvrage : être courageux à l’effort
- courageux  du latin cor,cordis qui signifie le coeur comme siège de l’affection et du courage.
Dans un coeur fort, coule un sang généreux.

Chacun pourra trouver plus de cent expressions désignant le coeur comme le siège des plus grandes qualités humaines de sensibilité et de courage.
- Dans Le Cid de Corneille, Don Diègue, grand personnage de la cour, a reçu un soufflet. Il  fait appel à son fils Rodrigue pour le venger et laver l’honneur de la famille.
Il lui dit:
Rodrigue as-tu du coeur ? (es-tu un homme de courage et d’honneur?)
Rodrigue qui a accepté cette mission dit après en avoir délibéré avec lui-même:
Je rendrai mon sang pur comme Je l’ai reçu.”
Cela ne veut pas dire qu’il est noir et qu’il va devenir blanc.
Rouget de l’Isle “co-auteur” de la Marseillaise (Strasbourg, fin juin 1790)

Le sang pur est celui de “l’honneur lavé”
La nuit du 4 août a lavé l’honneur du peuple de France.

Cela veut dire qu’il va venger et rétablir l’honneur de la famille
Le sang pur signifie le sang du courage. C’est le sang rouge, celui qui sort du coeur.
Le sang bleu est le sang des lâches et de la traîtrise: le sang impur.
Les lâches sont ceux qui refusent l’égalité entre les hommes et qui ne pensent qu’à franchir les frontières pour monter une armée contre la France. Dans ce ce temps-là, ce sont les “aristocrates”. Ce terme est né autour de 1789 pour désigner, non pas les nobles (ceux qui avaient à un degré quelconque une parenté avec une famille régnante), mais ceux qui refusent les acquis de l’abolition des privilèges de la nuit du 4 août et manipulent Louis XVI pour qu’il trahisse la Révolution. Ils complotaient même pour l’assassiner. Ce sont les “sang bleu” . Car le contresens courant consiste à désigner les gens qui peuvent prétendre à un titre nobiliaire comme étant de sang bleu. Non, le sang bleu est celui de la lâcheté et de la trahison.
Tous les nobles n’étaient pas aristocrates et tous les aristocrates n’étaient pas des nobles.
Les couplets de la Marseillaise ne font donc aucune allusion raciste.
La Marseillaise

On doit savoir aussi que la Révolution avait décidé la libération des esclaves des colonies auxquels on reconnaissait les droits civils, déjà accordés aux affranchis et aux métis.
La révolte des esclaves de Haïti a été provoquée par un vrai coup de force des propriétaires esclavagistes qui ont refusé l’expression politique accordée à une députation des esclaves et ont mené une répression sanglante contre ceux qui réclamaient leurs droits et contre les blancs qui étaient assez nombreux à leur côté.
Quand on relit toutes les atrocités qui ont été commises par, et à cause de ceux qui ont combattu la Révolution, on comprend l’ardeur guerrière des couplets de la Marseillaise.
On comprend aussi le courage et la détermination du peuple de Paris face aux intrigues de Marie-Antoinette, de  l’Autriche, la Hongrie, la Pologne, la Papauté et à un degré moindre l’Angleterre.
En fait tous les acquis sont venus des délibérations des assemblées qui ont longtemps ménagé le roi. Rien n’a jamais été acquis par les atrocités et les crimes.

Gardons donc notre Marseillaise comme elle est.

Les ampoules basse consommation: Est-ce vraiment bon pour l’écologie et pour la santé?

janvier 4th, 2009

Personne ne peut nier la nécessité d’une action écologique dans toutes les manifestations de l’activité humaine. L’économie d’énergie et la préservation des ressources naturelles sont sous la responsabilité de chacun de nous: dans l’industrie , les manufactures, l’artisanat, le transport, mais aussi dans la vie domestique, nous avons tous à veiller à la sauvegarde de l’espace vital.
Mais à côté de l’écologie intelligente et cohérente, il y a une écologie intégriste et improvisée.
La dernière manifestation de cette écologie irréfléchie est certainement la préconisation de l’ampoule basse énergie qui doit à moyen terme remplacer l’ampoule à incandescence.
Le seul argument en faveur de cette nouvelle ampoule est l’économie de la consommation électrique et la durée de vie.
A éclairage égal, cette ampoule peut consommer 5 à 10 fois moins d’électricité que la bonne vieille ampoule à incandescence.
Cette ampoule coûte dix fois plus cher; elle est de qualité variable et prétend durer 8 fois plus longtemps-
Elle est plus solide, mais pas incassable. Cassée, elle libère irréversiblement sa pollution.
La durée de vie n’est pas prouvée puisqu’elle varie avec l’usage - la fréquence d’allumage en particulier.
La température de lumière de l’ampoule basse tension varie selon le produit employé à sa fabrication pour tapisser la paroi intérieure; elle est plus ou moins blanche oui proche du “naturel”
L’ampoule à incandescence produit plus de chaleur que de lumière - Oui, mais à l’intérieur, cette chaleur produite contribue à chauffer la maison. Il en est de même pour tous les appareils domestiques - ordinateur, télévision, machine à laver, réfrigérateur, four, cuisinière. .
L’ampoule à incandescence est moins dangereuse à fabriquer puisqu’elle ne contient aucun polluant qui puisse contaminer gravement l’environnement.

Liens pour ce sujet: http://www.univers-nature.com/habitat-sain/ampoule-basse-consommation-danger.html


En cas de destrucion à la suite d’un choc ou d’une chute, aucun contaminant biologique ne pollue notre atmosphère.
L’ampoule à incandescence produit une lumière stable et acceptée par tous.
Un calcul mathématique précis tenant compte de tous les facteurs de la fabrication à la destruction et au recyclage éventuel montre facilement que l’économie annoncée comme argument essentiel - disons unique- n’est pas mirobolante. Elle peut être de 50% en faveur le l’ampoule basse énergie.
Mais en dehors de l’économie en électricité, l’ampoule basse tension n’a que des inconvénients.
Si on la fabrique en Chine et en Inde, c’est précisément parce que sa fabrication est dangereuse pour la santé des travailleurs. Elle contient du mercure, c’est à dire un polluant majeur de l’environnement. En cas de bris accidentel, nous devons éviter d’utiliser l’aspirateur, et pour bien faire nous devrions faire appel à des spécialistes de la décontamination à cause du mercure libéré dans notre environnement.
Le prix de vente tient compte de l’économie qui est faite sur le dos des travailleurs exotiques et au détriment de leur santé. Il serait difficile de fabriquer en Europe en bonne sécurité, une ampoule basse énergie pour le même coût. De ce fait, l’argument économique est malsain.
D’autre part, il est admis que l’ampoule basse énergie produit des basses fréquences entre 50 et 100 hertz et des hautes fréquences entre 20 et 70 kilohertz On peut comparer ces chiffres au faible champ électrique de 50 hertz de l’ampoule classique.
Sans être savants, quand on nous dit que la radio fréquence mesurée pour la lampe basse tension est de 200 volts par mètre alors que la valeur limite admise est de 27 volts par mètre, il y a de quoi nous impressionner et nous amener à penser que derrière cet usage imposé de la lampe basse tension, il y a autre chose que l’argument écologique.
De plus, nous lisons dans les ouvrages autorisés que cette électro-pollution est inhibitrice de la mélatonine qui est connue comme un protecteur essentiel et naturel contre le développement des cancers et comme régulateur du sommeil
Déjà nous devons proscrire cette ampoule basse énergie pour l’éclairage du bureau, de la chambre à coucher, de l’éclairage de chevet, de la salle de séjour …au moins
.Cette ampoule chauffe peu; on doit éviter les allumages fréquents, elle consomme peu d’énergie….alors réservons-la à l’éclairage public en dehors des habitations.
Réflexion faite, il se peut que cette préconisation de l’ampoule basse consommation soit bien réfléchie; mais pas dans l’intérêt de l’écologie et de la santé des usagers.

La femme face à l’alcool

décembre 1st, 2008

L’acoolisme: Plus particulièrement chez la femme: un handicap pour la santé, la vie sociale et la considération de soi.
Face à l’alcool, il y a une inégalité des hommes et des femmes.
A absorption égale d’une boisson alcoolisée, le taux d’alcool dans le sang sera plus élevé chez une femme par rapport à un homme.
- Cela est dû au fait que le corps de la femme possède moins d’eau, de muscles et de graisse. La concentration dans le sang est plus importante; le foie et l’estomac transforment plus lentement l’alcool.
-Pour des raisons physiologiques et sans doute aussi culturelle, la femme sera plus vite dépendante de l’alcool. Elle aura plus vite une atteinte du foie (cirrhose), et l’alcoolémie peut favoriser le développement de certains cancers.
Mais dans le contexte économique social et culturel de la société, la femme subit plus que les hommes les préjudices de l’alcoolémie.
- La diminution de la mémoire, de la volonté et du discernement vont l’exposer à des rapports sexuels non désirés. Elle “se laissera faire” au-delà de sa propre volonté. Elle oubliera sa contraception; elle s’exposera à la contamination des MTS comme le SIDA.
- Les femmes sont souvent consommatrices de divers médicaments et anti-dépresseurs. L’alcool associé à certaines substance médicamenteuses aura un effet dangereux multiplié.
- Notre société tolère mal l’alcoolémie de la femme. Il en résulte un sentiment de culpabilité très fort qui amène l’isolement ou l’exclusion de la femme dans son milieu familial social et professionnel. Par crainte de la “contagion”, cette femme alcoolique va perdre ses amies et sa relation avec sa famille proche et ses collègues. Elle se sentira déclassée. Au lieu d’avoir une aide par la fréquentation amicale et l’écoute, elle sera rejetée dans les ténèbres extérieurs de la solitude; seule, face à son problème.

La violence sexuelle

septembre 9th, 2008

La violence sexuelle-
La femme n’a pas besoin de franchir le seuil de sa maison pour se trouver exposée à la violence.
Même dans les sociétés les plus développées, les femmes et les jeunes filles de tous les milieux ou catégories sociales, sont majoritairement victimes de la violence que les hommes même très jeunes leur font subir.
Il y a des degrés à la violence, mais la première violence est déjà intolérable.
Aucune prise de drogue, aucune pulsion “irrésistible” aucune provocation, rien dans l’attitude et le comportement n’autorise un homme à provoquer une femme par violence à une relation sexuelle qu’elle ne souhaite pas et à laquelle elle résiste.
La violence sexuelle est un crime qui se déroule souvent en silence parce que l’agresseur domine par la peur directe, celle des représailles qu’il inspire et que la victime est sous sa dépendance ou son autorité.
Toutes les femmes victimes doivent dénoncer l’agression et désigner l’agresseur à son entourage familial et professionnel.
Elles ont des raisons de se taire, mais ces raisons ne sont jamais bonnes.
Un crime qui n’est pas dénoncé va se répéter.
La femme violée qui se tait sera violée encore et son agresseur pourra se targuer de son consentement:”on la viole, et elle aime ça”.
Voici des questions et des idées reçues qu’on est étonné d’entendre poser ou répéter.
-est-ce que ce n’est pas un peu de sa faute ?
- son accoutrement, sa démarche, son sourire ont été peut-être un encouragement?
- après tout, elle n’en est pas morte! Et c’est déjà une vieille histoire.
- combien de temps encore va-t-elle ressassé son histoire? Il faut un jour tourner la page.
-on sait comment sont les hommes; on ne va pas les provoquer.
- elle est allée aussi se mettre dans une situation …c’est comme si elle l’avait cherché!
- cette aventure va la calmer un peu…
Le plus navrant est que ce sont souvent aussi les femmes qui expriment ces avis. Cela vient de ce qu’elles qui ont toujours été sous la dependance des hommes dans nos société machistes. Elles épousent les concepts et les idées qui régissent les relations sociales et font les mentalités. Elles se voient comme victimes désignées. Toute  révolte, et le simple sentiment de leur dignité, sont pour elles une transgression dont peu sont capables. Les hommes qui se taisent n’en pensent pas moins que la femme violée a provoqué son agresseur et que la résistance trop molle qu’elle a pu montrer est dans le code de la séduction, un encouragement à l’accomplissement du viol.
L’abattement et la passivité de la victime après l’acte sont la preuve de son consentement.

Dans la réalité, bien entendu, la femme ne guérit pas de son viol. Elle reste marquée et se sent salie d’autant plus que souvent, elle ne l’a pas dénoncé et que son violeur est un familier, son patron, un collègue, son mari ou compagnon; une personne de son entourage.

>> lire dans “Témoignage”…

Pour en savoir beaucoup plus  allez ver ce lien   http://www.sosfemmes.com

Pour les femmes et les enfants d’abord: violences sans frontières

septembre 8th, 2008

Violence sans frontières - C’est la violence sous toutes ses formes qui est dévolue aux femmes de tout temps en tout lieu. Les sociétés modernes ne les épargnent pas. Dans la plupart des pays, la femme subit plus que les hommes toutes les tares et tous les manquements de l’organisation sociale. C’est à elle qu’on demandera des comptes sur elle-même, sur les enfants sur leur éducation et sur toutes les charges de la vie domestique et familiale. Dans le champs social, et dans l’entreprise elle a la portion congrue que lui laisse la domination masculine. Souvent elle est sans voix et sans droit. Dans certains pays, un code de la famille est là pour légitimer tous les abus et garantir le droit à la discrimination, au mépris, au non droit à la dignité. N’importe quel homme de la famille, quel que soit son âge, a autorité sur elle. Ici, on tolère le crime d’honneur, là on charcute son sexe pour asservir sa sexualité et la libre disposition de son corps. Dans d’autres lieux on peut la violer, la contraindre à un mariage quand elle est encore une enfant. Quand il y a la guerre? Alors, la femme sort complètement de la condition humaine pour devenir bête de somme, jouet sexuel, porteuse du butin ou bouclier humain en cas d’assaut. En RDC le viol public devant toute la famille est une arme de guerre pratiquée par tous les combattants de tous les camps; et les camps sont nombreux! Les enfants souvent partagent le sort de ces femmes quand ils sont embrigadés à l’âge de 10 ans pour être petits soldats féroces sans scrupule et sans loi “l’enfant rit quand il tue” a dit Victor Hugo; mais de notre temps, il ne s’en prend pas dans un chemin creux au crapaud mal aimé ; ils tue d’autres enfants, des hommes et des femmes de son propre pays et de sa propre famille. Il fait tout cela sous le commandement d’un homme de guerre qui l’asservit souvent après avoir violé et tué sa mère.
Des millions de femmes, vieillards et enfants déplacés; des centaines de milliers de morts et de disparus; tout cela presque silencieusement, sans même le cri des agonies, sans le feu et les flammes du 11 septembre. Il y en a encore parmi nous qui ignorent qu’en Afrique plus qu’ailleurs on massacre tous les jours? Les enfants rescapés sont libres d’errer sans famille; les femmes revenues de l’enfer sont abandonnées, méprisée désormais sans feu ni lieu, sans avenir, malades souvent du Sida avec en héritage un enfant atteint déjà et qu’elle devront élever seules.

Information scientifique ou opportune?

mai 29th, 2008

L’intelligence du nourrisson serait favorisée par l’allaitement maternel.


Il nous aura fallu attendre l’année 2008 pour que d’éminents professeurs découvrent que le lait maternel favorise le développement intellectuel du nourrisson, bien plus que ne le font les laits donnés au biberon.
On peut faire remarquer que depuis la naissance du monde, les femmes ont naturellement donné le sein à leurs enfants comme le font tous les mammifères.
Si pendant tout ce temps nous avons eu tant d’hommes intelligents pour le meilleur et pour le pire, c’est sans doute aux vertus naturelles de l’allaitement maternel que nous le devons .
Il n’est pas question de mettre en doute les conclusions de ces chercheurs, mais les femmes les moins informées ont naturellement choisi cette option.
L’allaitement au sein est donné par la mère, et pendant cette opération qui a lieu plusieurs fois par jour, il y a une relation proche avec la mère, des sensations, des échanges, tout l’apprentissage des sens, l’écoute et la discrimination des phonèmes et intonations qui sont à la base du langage et de la communication. La mère parle à son enfant, elle le tient au chaud contre elle, elle lui chante des chansons; l’enfant ressent la bonne ou la mauvaise humeur de la mère. L’enfant nourri au biberon n’a pas tous ces avantages d’éveil des sens et de communication. La personne qui tient le biberon peut être une étrangère et ce mode d’alimentation prive l’enfant de ce contact charnel et met moins ses sens et son intelligence en éveil. Il faut dire aussi que la femme qui nourrit au sein a un mode de vie privilégié du point de vue de sa disponibilité et sa présence auprès de l’enfant. On peut dire sans se tromper qu’en dehors de la question du lait, beaucoup de facteurs de communication jouent en faveur d’un éveil de l’intelligence de l’enfant.
-
Cette proximité charnelle avec sa mère est le premier acte éducatif d’humanisation et de socialisation de l’enfant. On sait cependant que dans le sein maternel, il a très tôt une relation avec le monde environnant dont il supporte aussi indirectement les contraintes et les nuisances.On peut maintenant faire une réflexion malicieuse et remarquer que cette découverte est révélée au moment où on se rend compte qu’à trop limiter la production du lait de vache, une augmentation de la demande mondiale provoque la pénurie là où naguère encore, le grand malheur était l’abondance. Les femmes sont invitées à remplacer ce que les vaches ne peuvent pas produire!
L’allaitement maternel a bien entendu tous les avantages pour l’allaitement du nourrisson dans la mesure où c’est naturellement et dans les conditions normales, le lait le mieux adapté à son métabolisme. L’allaitement artificiel demande un matériel, une stérilisation, des conditions d’asepsie que beaucoup de femmes ne peuvent pas assumer dans les conditions souhaitables.
On nous apprend aussi dans le même temps, que la matière plastique dont sont faits les biberons distillent une substance toxique qui nuit gravement et peut-être définitivement au nourrisson. Le remplacement du verre par la matière plastique était déjà suspect du simple point de vue de la propreté “à vue d’œil” et de la dépense.

Dans les régions pauvres, il est irresponsable de demander aux femmes en bonne santé de nourrir un enfant au lait artificiel. On doit aider les femmes à se garder avant et après leur grossesse en bonnes condition physique et en bonne santé.

Au catalogue des violences conjugales, il y a aussi les mots

avril 18th, 2008

Dans l’attirail du mari ou du compagnon violent, il n’y a pas que la violence physique. On fait mal:
- par l’insulte
- en ridiculisant la parole de l’autre.
-en la disqualifiant dans une compétence à s’habiller, à parler en public, à faire l’amour “pour donner du plaisir”, à sa façon de s’y prendre avec les enfants.
- en insistant sur son incompétence dans certains domaines, particulièrement ceux dans lesquels son mari prétend exceller.
Souvent le mari qui pratique ce type de violence a un sentiment d’infériorité vis-à-vis de sa femme et se satisfait en la ravalant. L’effet que provoque son attitude est pour lui, gratifiant. Cet homme dans ses relations sociales ou professionnelles ne fait souvent “pas de vagues”. C’est à la maison qu’il devient le petit chef qu’il n’a pas réussi à être dehors. Parfois aussi, il reproduit le type de relation du couple parental; parfois encore il fera “comme fait tel ami ou collègue qu’il admire et qui “ne se laisse pas commander par une femme” car il faut être “maître chez soi.” C’est dès le début de sa relation avec un homme que le femme victime a mis le doigt dans cet engrenage. Même quand elle a repéré cette tendance dans les premiers temps de sa première relation, elle a espéré que par son amour les choses changeraient. Malheureusement l’amour n’agit pas sur les hommes médiocres pour les rendre intelligents .




Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 16 articles | blog Gratuit | Abus?